Etudiants: Temps de sommeil nécessaire pour récupérer

Selon les résultats d’une enquête réalisée par l’INSV/MGEN, présentée lors de la 18e Journée du Sommeil en mars dernier, les jeunes entre 15 et 24 ans estiment qu’ils ont besoin de 8 h 12 minutes de sommeil par nuit. Par ailleurs, 88 % d’entre eux pensent manquer de sommeil le week-end ou en semaine. Une autre étude santé a démontré que 60 % des étudiants souffrent de troubles du sommeil. Dans tous les cas, le temps d’endormissement quotidien idéal diffère pour chaque tranche d’âge, et pour chaque individu.

Combien d’heures d’endormissement sont nécessaires pour être en forme ?

Il est communément admis que le besoin de sommeil d’un enfant n’est pas le même que celui d’un adulte. Chaque tranche d’âge a son temps de repos nécessaire. L’organisme américain National sleep foundation (NSF) a publié d’autres résultats d’enquêtes visant à déterminer le nombre d’heures de sommeil adaptées pour chacun. L’étude a ainsi permis de savoir que les adolescents (14-17 ans) nécessitent entre 8 et 10 heures par nuit. Les adultes (26-64 ans) n’ont besoin que de 7 et 9 heures de sommeil par nuit. Les nouveau-nés sont les plus grands dormeurs, nécessitant entre 14 et 17 heures de sommeil par jour. De leur côté, les personnes âgées de 65 ans et plus n’ont besoin que de 7 à 8 heures de sommeil journalières pour être au top de leur forme.

Les jeunes manquent de sommeil

À en croire les résultats d’une étude réalisée par la SMEREP (Société mutualiste étudiante régionale de la région parisienne), les jeunes dorment trop peu. Ces résultats, dévoilés lors de la Journée nationale du sommeil en 2015, démontrent que 91 % des étudiants dorment moins de 8 heures par nuit, et 20 % déclarent dormir moins de 6 heures la nuit ! Les raisons de ce manque diffèrent selon les étudiants enquêtés : le sommeil tarde à venir (48 %), ils se réveillent parfois (37 %), ou se réveillent souvent (31 %)… Dans tous les cas, la grande majorité des étudiants (60 %) affirment se lever « avec difficulté au moins une fois par semaine » ; et même « quotidiennement » (30 %). Selon la même étude, le déficit de sommeil est une de leurs principales sources de préoccupations.

Recommandations de l’INSV/MGEN

Au constat du manque de sommeil généralisé chez les jeunes étudiants, l’INSV/MGEN a émis quelques recommandations aux jeunes de 15-24 ans. Celles-ci sont destinées à améliorer et à préserver le sommeil des jeunes.

  • Il faut faire des exercices physiques ou sportifs de manière régulière, à bien répartir sur la semaine.
  • Pratiquer du sport ou des activités physiques en plein air, pour profiter de la lumière du jour
  • Aller au lit uniquement pour dormir, et non pour effectuer une activité prolongée (manipuler son smartphone ou sa tablette, lire, etc.).
  • Éteindre tous les écrans au moins une heure avant d’aller se coucher. La télévision n’est pas concernée par cette recommandation, vu qu’elle est regardée de plus loin, fatiguant moins les yeux
  • Éteindre tout appareil connecté pendant la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *